Vallée des Fresques

Site et monument historiques ,  Abbaye ,  Chapelle ,  Crypte ,  Edifice religieux ,  Eglise ,  Religion à Saint-Savin

Abbaye - St Savin - 2017 - ©Momentum Productions Mickaël Planes (167).JPG
Abbaye - St Savin - 2017 - ©Momentum Productions Mickaël Planes (174).JPG
Chapelle de Jouhet - ©Club Photo de Saulgé (1).JPG
Chapelle de Jouhet - ©Club Photo de Saulgé (2).jpg
Chapelle St Laurent - Montmorillon - 2017 - ©Momentum Productions Mickaël Planes (20).JPG
Chapelle St Laurent - Montmorillon - 2017 - ©Momentum Productions Mickaël Planes (21).JPG
Crypte Ste Catherine - Montmorillon - 2017 - ©Momentum Productions Mickaêl Planes (3).JPG
Eglise - Antigny - 2015 - ©Rémy Berthon (4).JPG
Eglise - Antigny - 2015 - ©Rémy Berthon (5).JPG
Eglise de Saulgé ©Alain Buchet (3).jpg
Eglise St Germain - 2015 - ©Rémy Berthon (7).jpg
Octogone - Montmorillon - 2017 - ©Momentum Productions Mickaël Planes (3).JPG
  • De Saint Savin à Saulgé : Édifiés sur 20 km le long de la Gartempe, des monuments viennent conjuguer leurs particularités pour constituer une route thématique le long de la Vallée de la Gartempe

    Comment évoquer la Vallée des Fresques sans vous parler de la Gartempe …
    D’une longueur de 206 kilomètres, la Gartempe prend sa source dans le département de la Creuse et se jette dans la Creuse à La Roche-Posay.
    En amont, la traversée des paysages granitiques, où le lit de la rivière est encaissé, provoque un flot quasi torrentiel entre les rochers escarpés, et à l’aval des « Portes de l’Enfer » à Lathus-Saint-Rémy, la Gartempe s’assagit, sur le relief moins accidenté du Poitou.
    Les monuments qui constituent la Vallée des Fresques ont comme dénominateur commun : leurs peintures murales, réalisées à des époques différentes, véritable écho d’une tradition qui consistait autrefois à orner les surfaces murales de décors peints. Des chantiers de peintres anonymes de l’époque romane aux auteurs connus d’une époque plus récente, se sont exprimés à travers de véritables cycles narratifs ou autres décors seulement simulés. Qu’elle se donne comme gage d’embellir le lieu sacré ou d’enseigner le religieux et le fidèle, la peinture murale remplit un double rôle didactique et décoratif.

    L’Église Abbatiale de Saint-Savin s’impose comme une porte d’entrée de la Vallée des Fresques : un véritable livre d’images sur près de 460 m² à plus de 17 m du sol !
    Vous pourrez y admirer dès le porche d’entrée le cycle de l’Apocalypse, au sein de la tribune le cycle de la Passion et de la Résurrection du Christ et découvrir la nef qui comporte une cinquantaine d’épisodes de l’Ancien Testament.
    Au sein de la crypte (inaccessible au public pour des raisons évidentes de conservation), se trouve le récit légendaire du martyre des Saints Savin et Cyprien.
    L’église est accessible en journée toute l’année.

    L’Église Saint-Germain d’Auxerre à Saint-Germain, était une dépendance de l’abbaye de Saint Savin au 12ème siècle. Cette petite église romane se situe sur la rive droite de la Gartempe dans un cadre bucolique. Elle abrite des peintures murales du 19e siècle qui font sa renommée. Des peintures polychromes, classiques pour l’époque, représentent notamment un Christ en majesté et, plus exceptionnelles, des peintures en « grisailles » réalisées par Octave Pichaut ornent le chœur. Ces dernières donnent l’étonnante illusion de bas-relief et représentent des scènes de la vie de saint Germain, évêque d’Auxerre et titulaire de l’église. C’est en vous rapprochant de ces peintures que vous vous apercevrez que ce sont bel et bien des peintures et non des sculptures. Prolongez votre découverte de ces peintures en grisaille en vous rendant à la mairie de Saint Germain où est présentée une sculpture qui a servi de modèle à Octave Pichault.
    La clé de cette église est disponible au Bureau d’Information Touristique de Saint Savin situé Place de la libération.

    L’Église Notre-Dame à Antigny , édifiée à l’époque romane, a été reprise à l’époque gothique. Son intérêt tient notamment au décor de peintures murales daté du 12ème et du 14ème siècle qui ornent une grande partie de l’édifice. Dans la chapelle Sainte-Catherine, ancienne chapelle seigneuriale contigüe à l’église, les peintures, datées de la fin du 15ème siècle, rappellent celles visibles à la Chapelle Sainte-Catherine de Jouhet et dans l’oratoire privé du château de Bois-Morand à Antigny. Elles semblent toutes avoir été commanditées par la même famille seigneuriale.
    Profitez de votre venue à Antigny pour découvrir également la Lanterne des Morts située au centre de la place du village.
    L’église est accessible en journée toute l’année.

    La Chapelle funéraire Sainte Catherine à Jouhet, véritable petit bijou aux couleurs chatoyantes, elle était au Moyen Âge la chapelle du cimetière. Construite au 15ème siècle à l’initiative du curé de la paroisse, elle est ornée de peintures murales de la fin du 15ème siècle, probablement commanditées par le seigneur de la Contour, Jean de Moussy, également seigneur de Bois-Morand à Antigny. Elles évoquent notamment une scène très en vogue à la fin du Moyen Âge, la « Rencontre des trois morts et des trois vifs » qui occupe près de 20% de sa surface peinte et qui rappelle la fragilité de la vie terrestre et l’espoir de la résurrection. Cet ensemble est à rapprocher des peintures de la chapelle située dans l’église d’Antigny.
    La clé de cette chapelle est disponible au restaurant Le Val de Gartempe et à la mairie de Jouhet. (payant).

    L’Église Notre-Dame à Montmorillon, édifiée sur un promontoire rocheux à la fin du 11ème siècle, l’église romane a été reprise à l’époque gothique et a été fortifiée pendant la guerre de Cent Ans. Le joyau de cet édifice se situe dans la crypte Sainte-Catherine. Les peintures murales datées des années 1200 représentent quelques épisodes de la vie légendaire de sainte Catherine d’Alexandrie. De très grande qualité, ces peintures témoignent de l’importance de cette église et illustrent la période de transition entre l’art roman et l’art gothique.
    L’église est accessible en journée toute l’année. (Attention : par mesures de sécurité l’Église Notre-Dame n'est plus accessible, se renseigner à la mairie de Montmorillon)
    La crypte est accessible uniquement dans le cadre de visites organisées.

    L’Octogone, construit au 12ème siècle dans le cimetière de la Maison-Dieu, avait une double fonction au Moyen Âge. Dans sa partie supérieure, il accueillait une chapelle liée au culte des défunts, et dans sa partie inférieure, l’espace abritait l’ossuaire du cimetière. Les ossements des chrétiens, prélevés régulièrement dans le cimetière, y étaient entreposés dans l’attente de la résurrection promise. La corniche à modillons et le portail occidental présentent de beaux éléments sculptés du 12ème siècle.
    La clé de l’Octogone est disponible à l’Office de Tourisme de Montmorillon situé Place du Maréchal Leclerc.

    L’Église Saint-Laurent (appelée aussi Chapelle Saint Laurent) de Montmorillon, construite au 12ème siècle, cette église a été transformée au 19e siècle à l’époque où elle est devenue chapelle du petit séminaire. Sa façade du 12ème siècle conserve notamment une très belle frise sculptée évoquant le cycle de l’enfance du Christ. Dans les années 1860, la chapelle reçoit un décor peint impressionnant destiné aux petits séminaristes. Le programme à vocation pédagogique, illustre les fondements de l’Église catholique. La palette de couleurs chatoyantes, la multiplicité des influences artistiques rappellent que le 19ème siècle est un siècle d’éclectisme.
    L’église est accessible uniquement dans le cadre de visites organisées.

    L’Église Saint-Divitien de Saulgé, ancienne église romane, qui dépendait de l’abbaye du Bourg-Dieu à Déols (Département de l’Indre), présente un décor de peintures murales réalisé en 1859. Une diversité de motifs peints vient souligner l’architecture du chœur, remanié à des époques successives : damiers colorés, décors de rinceaux, motifs géométriques, objets liturgiques…
    L’église est accessible en journée toute l’année.
    Conseil SVP : A la belle saison, profitez des visites de Montmorillon, la crypte Sainte Catherine et la Chapelle Saint Laurent vous dévoileront leurs trésors cachés !
    Le p’tit plus : Découvrez la Vallée des Fresques tout en profitant de la beauté de la Vallée de la Gartempe
  • Tarifs
  • Visite guidée adulte individuel

    • Du 1er juillet au 31 août 2018 : visite de Montmorillon, accompagnés d’un guide, vous découvrirez les trésors des monuments incontournables de la ville ! Rendez-vous du lundi au samedi à 15h à l’Office de Tourisme situé Place du Maréchal Leclerc.

Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Vallée Des Fresques :
  • Horrible
  • Médiocre
  • Moyen
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Vallée Des Fresques, soyez le premier à en laisser un !