-A +A

Plongée dans l'univers du livre

Stéphanie T.

Passionnée de littérature mais pas que ...

Les enfants ont adoré essayer les machines à écrire !

Arrivée à Montmorillon

Nous sommes originaires de la Haute-Vienne et cela faisait longtemps que nous entendions parler de la Cité de l’Écrit et des Métiers du Livre de Montmorillon et ce fut une très belle découverte !

Avec mon compagnon Antoine, nous nous sommes garés sur la place du Maréchal Leclerc où est situé l’Office de Tourisme, qui nous a remis un plan de la cité.

Après avoir traversé la rivière la Gartempe sur le pont gothique du XIVe siècle, nous sommes arrivés dans le quartier médiéval du Brouard et de la Cité de l’Écrit, nous avons alors découvert une vingtaine de boutiques consacrées à l’univers du LIVRE : bouquinistes, des boutiques sur l’enluminure, l’origami, la calligraphie, la reliure…

Comme dans un livre, la découverte commence par la Préface

Quel plaisir de pouvoir échanger avec les commerçants qui vous invitent à rentrer librement dans leurs boutiques.  Nous avons trouvé que ces boutiques étaient des lieux plutôt insolites réservant des surprises et où se cachent des petits trésors : des ouvrages que l’on ne trouve nulle part ailleurs mais qui méritent d’être dénichés ! Passionné ou simple visiteur : on est tout de suite happé dans l’univers de ces boutiques.

Après avoir flâné dans les ruelles et sur conseil de l’Office de Tourisme, nous nous sommes rendus à la Préface.

Drôle d'objet cette machine à écrire, non ?

La Préface est un lieu d’exposition gratuit qui existe depuis 2008 comme nous l’a expliqué Nicole, qui était à l’accueil. Elle nous a présenté la collection qui compte plus de 200 machines à écrire et à calculer. Cela m’a fait penser au film « Populaire » et Nicole m’a confié que l’association avait prêté un de ses modèles pour le tournage. Aujourd’hui, sur un clavier d’ordinateur, il est simple de sauter une ligne, effacer, mettre des accents… mais Nicole nous a rappelé que les machines à écrire sont vraiment les ancêtres de nos ordinateurs : elle nous a montré le @ présent sur l’une des machines à écrire et nous a confié qu’en réalité, le @ date du 6ème siècle et que ce sont les informaticiens des années 70 qui l’ont utilisé pour les mails… nous n’avons rien inventé !!!

Après la Préface nous nous sommes arrêtés, un peu par hasard, faire une pause détente à la roseraie, qui est le Jardin des Ecrivains. C’est un lieu, que nous avons trouvé très romantique, où il y a des variétés de rosiers portant le nom d’auteurs comme Rabelais, la Comtesse de Ségur, Victor Hugo mais aussi Pagnol… jardin très envoûtant !

Petite découverte du patrimoine de Montmorillon

Comme il était presque 16h et que nous avions pas mal marché pour arpenter les rues de la cité, nous avons décidé de chercher un lieu tranquille pour nous désaltérer un peu. Nous nous sommes installés à la terrasse du bar, La Trappe aux Livres. Bar qui est idéalement situé dans la Cité et où l’accueil est très sympa !

Après cette halte, nous nous sommes arrêtés près de la chapelle Saint-Laurent, assez admiratifs du panorama que nous avions de la ville et nous avons poursuivis notre balade en découvrant quelques petits clins d’œil au roman « La Bicyclette Bleue » de Régine Desforges, qui était originaire de la ville.

Stéphanie T.